Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 21:00

 

L’exploration de la fosse de Nankaï est la première mission du Chikyu, un vaisseau de 210 mètres de long, construit par le Japon pour forer la croûte océanique jusqu’à six ou sept kilomètres de profondeur. Ce bateau de forage et son équipage scientifique international a quitté vendredi dernier le port de Shingu, au Japon, pour se diriger vers la fosse de Nankaï, une zone de subduction située à une centaine de kilomètres à l’est des côtes de l’archipel nippon. C’est de là que sont venus les plus forts séismes qui ont secoué le Japon, atteignant 8 ou 9 sur l’échelle de Richter. Grâce à une série de forages, les chercheurs espèrent mieux comprendre comment se forment ces terribles tremblements de terre.

Sous la fosse de Nankaï la plaque des Philippines plonge sous la plaque eurasienne au rythme d’environ 4 cm par an. En certains points de cette ligne de dangereuses tensions s’accumulent. Au moins deux de ces points sont bien connus des sismologues : ils sont à l’origine des deux séismes historiques de 1944 et 1946 au Japon et ils pourraient en produire d’autres. 

Le Chikyu doit forer jusqu'à plus de 6.000 mètres de profondeur.

Le Chikyu doit forer jusqu'à plus de 6.000 mètres de profondeur. (AP Photo/Itsuo Inouye)

La première étape de la mission NanTroSEIZE* qui vient de commencer à bord du Chikyu est un relevé de mesures sur les six sites où le vaisseau doit forer. Les opérations de forage en elles-mêmes ne commenceront que fin novembre. En décembre un forage de 1.000 mètres doit être entrepris sur deux autres sites. L’ensemble de la mission ne sera achevé qu’en 2012. Certains scientifiques espèrent installer au fond des trous forés par le Chikyu des instruments de surveillance pour mesurer des variations de températures, de pression, d’activité sismique. Reste à mettre au point et à financer la construction d’instruments capables de résister à de telles profondeurs.

Cette campagne est entreprise sous l’égide du programme international de forages océaniques (IODP), fruit d’un effort entamé il y a 35 ans. Le précédent bateau de forage, le JOIDES Resolution, qui a pris sa retraite en 2003, a foré jusqu’à plus de 2.000 mètres de profondeur. Le Chikyu est conçu pour descendre jusqu’à 7.000 mètres, grâce à un système inspiré de l’industrie pétrolière qui stabilise les roches au fur et à mesure de la descente de la tige de forage. Cette dernière est entourée d’une colonne (riser en anglais) qui permet de faire circuler de la boue et de faire remonter les débris pour qu’ils ne bloquent pas le train de forage.

Après la fosse de Nankaï, le Chikyu devrait participer à des recherches de paléoclimatologie dans l’océan Indien et de sismologie au large du Costa Rica. Des sociétés d’exploitation pétrolières font également appellent au Chikyu pour mener des forages.

Cécile Dumas
Sciences et Avenir.com
(26/09/07)

*Nankai Trough Seismogenic Zone Experiment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires